jeudi 20 septembre 2012

[Gimp] Colorier une BD avec Gimp - quelques pistes

Comment colorier une BD avec Gimp?
Dans cet article, je vais aborder quelques pistes pour y parvenir, avec quelques outils & fonctions de base...

Cet article étant adressé à ceux qui voudraient se lancer, je vais laisser de coté ce qui est plus "poussé" (RVB/CMJN, calibrage de l'écran...), pour rester le plus abordable possible.

Pour l'exemple, c'est ce dessin qui sera utilisé :

Le dessin est réalisé à la main par un ami, encré à l'encre de chine, scanné, et colorié avec Gimp.


Avertissement
Cet article n'est pas un cours exhaustif, notamment sur certaines notions qu'il faut connaître avant :
→ les calques, comment les manipuler, les repositionner dans la pile des calques, etc. ,
→ les masques (qui ne seront pas abordés ici, mais qui se révéleront indispensables pour réaliser des fonds non unis),
→ les différents outils de sélections, et leur fonctionnement (sélection à main levée,/polygonale, chemins, masque rapide, etc.)...

Je vais juste décrire une méthode, qu'il n'est pas non plus obligatoire de suivre à 100 %, chacun pouvant faire son propre choix, notamment sur la manière de donner du volume (ombrer ou éclaircir, par exemple).


Tablette graphique : indispensable ?
Honnêtement, le confort apporté par une tablette graphique n'a pas son pareil.
De plus, la précision, en comparant à une souris, est sans commune mesure...

Quelle taille ?
Tout dépend de la façon dont vous l'utiliserez : si comme moi, le plus gros du travail se fait avec les sélections, une tablette de format A5 suffit.
Si, par contre, vous souhaitez dessiner directement, là, il vaut mieux prévoir une tablette de format A4.

Quelle marque ?
Il y a encore des domaines où le prix est synonyme de qualité : pour avoir testé d'autres marques, vu sur les forums les soucis que rencontrent certains utilisateurs, mieux vaut s'orienter vers une Wacom...


Interface & raccourcis
Comme ce sont souvent les mêmes outils utilisés, et les mêmes fenêtres dont on a besoin, n'hésitez pas à organiser l'espace en fonction de vos goûts : Gimp étant modulaire au niveau de son interface, ce serait dommage de s'en priver !
;-)
Cela n'a peut-être l'air de rien, mais multiplier les clics et déplacement de souris peut vite devenir...pénible.
De même, Gimp vous offre la possibilité de personnaliser les raccourcis clavier : là encore, quand on utilise souvent les mêmes outils, cela évite les allers-retours fastidieux vers la boite à outils.

Et si vous utilisez une tablette graphique, cela sera à prendre en compte également : un simple raccourci clavier pour le zoom, par exemple, vous évitera de devoir déplacer votre stylet hors de la zone où vous travaillez.

Enfin, pensez à un raccourci clavier pour vider l'historique : si vous multipliez les calques, la RAM va vite se charger...
;-)



Le dessin
Dans l'exemple, le dessin est repassé à l'encre de chine : cela permet d'avoir un trait homogène, et facilite le "nettoyage".
Une fois que le dessin est repassé à l'encre, il faut nettoyer au maximum les anciens traits de crayon : un coup de gomme peut prendre deux minutes, le même nettoyage sous un logiciel peut être beaucoup plus long.


Le scan
→ scannez au minimum à 300 dpi : c'est la résolution minimum recommandée pour imprimer.

→ scannez votre dessin en couleurs, comme une photo, et évitez les pré-réglages style "Noir & blanc", "Dessin" : dans certains cas, ces réglages altèrent la qualité du scan...

→ sauvegardez votre scan en PNG, TIF (ou XCF si vous scannez avec Gimp) : de par sa compression, le JPEG peut lui aussi altérer votre dessin.


Nettoyer le scan
Une fois le scan effectué, ouvrez-le dans Gimp, et peaufinez le nettoyage.

J'en parle dans un précédent article :
http://leblogdugnou.blogspot.fr/2011/10/tuto-gimp-nettoyer-un-dessin-scanne.html

En résumé :
→ désaturation du scan,
→ nettoyage avec l'outil Niveaux,
→ éventuellement, complément de nettoyage avec le pinceau...

L'objectif, c'est d'arriver à un trait vraiment noir sur fond blanc, et n'avoir que le trait :

Pourquoi ? Parce que va être utilisé un mode de fusion de calque dans lequel le blanc n'a aucune incidence.

Enregistrez au format XCF ! Seul ce format permet de sauvegarder calques, masques, canaux, etc.
Il sera toujours possible par la suite d'exporter en un autre format (JPG, PNG...).

Pensez à sauvegarder régulièrement ! Un bug (du logiciel, de l'O.S.) peut vite vous faire perdre un dur labeur.
Et Gimp ne possède pas de fonction de sauvegarde automatique...


Mise en place
On va commencer à jouer avec les calques...

Ajoutez sous votre calque avec le trait deux calques :
- un pour le fond,
- un autre pour les aplats.
Passez ensuite votre calque avec le trait en mode multiplier.
Ce qui vous donne :
Comme le calque avec le dessin est en mode multiplier, seul le trait en noir est maintenant visible.
Pour le fond, libre à vous : ce peut-être une texture, une couleur, un dégradé...
Évitez le blanc : cela à tendance à fatiguer les yeux...


Aplats
Quelle que soit la manière utilisée en fin de coloriage, vous aurez besoin d'un calque où sont posés les aplats, pour vous permettre de sélectionner rapidement une zone, ou tout simplement si les aplats font comme ici partie du coloriage...

La méthode consiste en gros à sélectionner une zone en zoomant fortement (avec l'outil de votre choix : sélection, chemin, masque rapide..), et remplir avec une couleur, dans un calque placé sous le calque avec le dessin :

De la sorte, votre dessin n'est pas affecté par la mise en place des couleurs.
Commencez par colorier ce qui est au premier-plan.
Pourquoi ? Pour gagner temps & manipulations par la suite...

Un exemple :























En ayant colorié la torche et les flammes, pour colorier le corps j'ajoute un calque sous le calque avec les aplats.
Ainsi, nul besoin de sélectionner autour des éléments déjà coloriés : le nouveau calque étant en dessous, la couleur ne sera pas visible à cet endroit :


Pour limiter le nombre de calques, je fusionne à chaque fois le calque "Aplat" vers le nouveau créé.
Mais il faut penser de temps à autre à vider l'historique : la RAM se remplit parfois vite...

Une fois que tous les aplats sont faits :



Détails
Une fois que les aplats sont posés, on peut passer aux détails : métaux, mise en couleur de la flamme...
Là, ce seront des calques au dessus du calque avec les aplats :


...dans l'exemple des flammes, pour limiter la zone où l'on travaille, on sélectionne à la baguette magique sur le calque avec les aplats la zone correspondante...


Fonds
Si l'image comporte un fond, comme par exemple celle-ci :


























...un nouveau calque est créé sous les autres calques : on peut ainsi utiliser des filtres tels que plasma sur une sélection équivalente à la case...


Ombrages/éclaircissements - textures
Viens alors la pose des ombres (ou éclaircissements selon la façon de procéder), et l'ajout d'éventuelles textures :




Effets
La scène se déroulant dans un endroit plutôt sombre, un calque avec un dégradé radial blanc/gris en mode Lumière dure est utilisé pour donner cette impression d'assombrissement :

...et un autre calque est ajouté pour la lumière de la torche :



Finitions
Une fois les couleurs posées, je créé un calque avec une couleur vive (en général du rouge #ff0000) juste au dessus du calque avec le fond : cela permet de voir si une zone a "échappé" à la mise en couleur (ce qui peut arriver si le fond a une couleur proche de certains éléments).

Ensuite, je créé un nouveau calque depuis le visible (en cachant le calque avec le dessin) : cela permet de retoucher (avec l'outil barbouillage) certaines zones où les couleurs ne sont pas délimitées par un trait de dessin, exemple :






















Pour finir...

Si vous vous lancez dans l'aventure, quelques astuces supplémentaires :

un référentiel des couleurs les plus utilisées :
C'est pas grand-chose, et ça permet de ne pas avoir à chercher avec la pipette dans une image précédente...
Il suffit de noter sur un papier les références des couleurs les plus fréquentes (en utilisant par exemple la notation HTML que l'on a dans le sélecteur de couleurs).


ayez toujours du papier à portée de main :
Oui...je sais : on est sur ordinateur, on se dit qu'on n'a pas besoin de papier...
Détrompez-vous : vous aurez souvent des choses à noter, et il faudra d'ailleurs noter tout ce que vous faites, quand vous chercherez comment réaliser des textures, des fonds, etc.

C'est un "piège" dans lequel on peut tomber facilement : on expérimente, on multiplie les manipulations, on arrive sur un effet qui nous plaît...et on passe des heures à retrouver comment on en est arrivé à cet effet (quand on retrouve...) !
Croyez-en l'expérience d'un "vieux Gimpeur" : mieux vaut perdre 10 minutes à noter que deux heures à rechercher.
;-)


dans une page, coloriez toutes les zones d'une même couleur avant de changer de couleur :
Ça vous évitera de multiples passages par le sélecteur de couleurs...


application de textures & sauvegarde de sélections :
Si vous appliquez une texture sur certains éléments de l'image (par exemple sur les roches, le sol...), il peut être intéressant de conserver une sélection de l'ensemble de ces éléments...

Pour ce faire, sélectionnez à la baguette magique (en réglant le mode de fonctionnement sur "Ajouter à la sélection actuelle") ces zones sur le calque avec les aplats.
Une fois les éléments sélectionnées, vous pouvez enregistrer la sélection dans un canal :
http://leblogdugnou.blogspot.fr/2012/09/selections-et-formes-une-bulle-style-bd.html#SauvegarderDesSelections



Au fait ?
Les phylactères ?
Kézako ? Ce que l'on appelle (en BD) couramment les bulles :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phylactère#Dans_les_bandes_dessin.C3.A9es
:-)
Dans l'exemple, je jongle entre Inkscape & Gimp pour les réaliser (Oui, j'aime parfois me compliquer la vie ! :-)...


Colorer, colorier ou coloriser ?
Grâce aux cousins de l'autre coté de la mare, il est possible de répondre à cette question...fondamentale...
:-)
http://66.46.185.79/bdl/gabarit_bdl.asp?Th=2&t1=&id=2026

En résumé :
colorer : apporter une teinte,
colorier : appliquer une couleur,
coloriser : un terme créé lorsque furent coloriés des films en noir & blanc...



Bonnes "Gimperies".
;-)



(_._)
-0|0-



Note :
Disponible en PDF → Aller à la page Téléchargements

7 commentaires:

  1. Merci beaucoup; je lirais en détail quand j'aurais le temps. Je viens de télécharger Gimp. J'espère que j'arriverais à gérer, je me débouille en dessin mais la colo' c'est tout nouveau, j'ai eu ma Tablette en Novembre donc voilà xD
    Bref tout ça pour dire, merci <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Ben de rien...
      :)

      Alors... il s'agit d'une possible manière de faire, basée sur des méthodes utilisées pour colorier des BD avec Photoshop.
      Et c'est bien pour des BD : essayer de colorier assez "rapidement", sans trop "pousser" sur les détails (il faut que cela reste de la BD... ;)

      Après, cela dépendra aussi du "style" recherché (on voulait quelque chose qui sorte du "dégradé radial Toshop" très [trop?] présent dans les BD actuelles).
      ;)

      Cela peut aussi se faire en vectoriel...
      Sur son blog, imppao a publié des tutos pour le faire avec Inkscape :
      http://imppao.wordpress.com/
      ;)

      Pour aller plus loin, s'il s'agit d'illustration, il y a d'autres logiciels libres, notamment MyPaint, plus destinés au dessin.
      Et, même si certains "Photoshopmaniacs" veulent encore y croire, Photoshop n'est plus indispensable...
      Pour preuve, cet artiste qui travaille avec des logiciels libres :
      http://www.davidrevoy.com/3-portfolio-fr.html
      ;)


      Quand aux téléchargements, attention sous Windows : certains sites (source : http://www.malekal.com/2011/08/24/on-te-pourrit-le-net-acte-3-le-tour-des-sites-de-telechargement/) "repackent" l'installateur des logiciels pour y joindre des "saloperies" (barre d'outils, etc.) à la limite de virus...
      :/

      Éviter aussi les "tutos" de ce genre : http://www.malekal.com/2011/07/09/pctutotuto4pc-association-avec-01net/.
      D'ailleurs, en voyant la "qualité" de ce genre de tutos (infos de base disponibles sur plusieurs sites)... ça donnerait presque envie de rire, s'il n'y avait pas des malwares en jeu...
      :/


      'fin bref... toujours télécharger depuis les sites officiels.
      Gimp : http://gimp-win.sourceforge.net/stable.html
      Inkscape : http://inkscape.org/download/?lang=fr
      Krita : http://krita.org/download
      MyPaint : http://mypaint.intilinux.com/?page_id=6
      (à noter que je n'ai pas essayé Krita & MyPaint sous Windows...)


      Bonnes créas, et @+.
      ;)


      (_._)
      -0|0-



      P.S. Bien les dessins !
      :)

      Supprimer
  2. Mille mercis pour ce tutoriel qui m'a vraiment beaucoup aidée ! Depuis le temps que j'avais envie de me lancer dans la colorisation et que je ne savais pas par où commencer... =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content si cela t'est utile.
      :)


      Merci du passage, & bonnes "gimperies".
      ;)


      @+


      (_._)
      -0|0-

      Supprimer
  3. Ton site est tout bonnement génial!!! Et un grand merci pour l'option téléchargement de tutos...

    RépondreSupprimer
  4. Ton site est tout bonnement génial!
    Et un grand merci pour l'option téléchargement des tutos...On trouve des tutos et puis on sait plus oú on les avait rencontrés. Là, plus de problèmes.
    Grand, grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Merci du passage et du compliment !
      :)


      Et un grand merci pour l'option téléchargement des tutos.
      Ben... c'est parti de plusieurs constatations :
      - je voulais un blog sans pub' : d'où le fait que "faire du clic" en ne laissant que les tutos en ligne, cela ne m'apportait rien,
      - pour l'avoir vécu, jongler entre un tuto affiché dans le navigateur & un logiciel, c'est vite pénible : avoir un support papier à coté, avoir la possibilité de le lire tranquillement à tête reposée, me paraît plus pratique...
      ;)


      Et puis... ce n'est pas forcément beaucoup de travail en plus : comme j'écris & mets en forme les articles dans Libre office, ça serait "mesquin" de ne pas générer le pdf...
      :)


      @+


      (_._)
      -0|0-

      Supprimer